Garanties dites « optionnelles »

Selon les assureurs et les contrats qu’ils proposent, un certain nombre d’options sont disponibles. On peut citer par exemple :

  • le rachat de certaines exclusions (Maladies Non Objectivables) : souvent exclues des contrats par défaut, les pathologies du dos (dos, colonne vertébrale, disques…avec ou sans conditions d’hospitalisation) ou de la « tête » (problèmes psychologies, psychiatriques, burn-out, dépressions…avec ou sans conditions d’hospitalisation là aussi) donnent lieu à une garantie à part entière. De plus en plus de banques exigent cette option,
  • les extensions de garanties pour certaines professions qui peuvent être rangées sous la garantie Invalidité Professionnelle (IP). L’IP est réservée aux professionnels de santé qu’ils soient médecins, chirurgiens, chirurgiens-dentistes, internes en médecine, pharmaciens ou vétérinaires. Est habituellement considéré en état d’Invalidité Professionnelle, l’assuré professionnel de santé tel que cité ci-dessus qui, à la suite d’une maladie ou d’un accident :
    se trouve dans au moins un des cas de figure parmi une liste communiquée par chaque compagnie d’assurance (exemples : cécité totale, amputation ou perte totale de la main, hémiplégie organique…),
    et/ou est reconnu, suite à une expertise médicale demandée par l’assureur, dans l’impossibilité complète et définitive d’exercer la profession occupée au moment au sinistre.
  • la couverture de certains sports extrêmes (habituellement exclus),
  • la couverture des déplacements privés ou professionnels durables ou réguliers dans des pays à risques (pays arabes par exemple),
  • l’exonération du paiement des primes durant la période de sinistre (cette option est régulièrement présente dans les contrats actuels).
  • Demande en ligne C’est parti